WASHTech Burkina: premier atelier sur le GTI

Présentation du TAF à la Direction de suivi évaluation du PN-AEPA

Présentation du TAF à la Direction de suivi évaluation du PN-AEPA

Après des travaux d’ensemble avec les trois pays d’expérimentation que sont le Ghana, l’Uganda et le Burkina Faso, c’est le temps pour chaque pays de passer à la dernière étape seul. Cette étape consiste pour chacun d’eux de repasser au crible les propositions d’ensemble en les adaptant au contexte de son milieu à lui. C’est dans cette perspective que la représentation burkinabé a sollicité auprès des institutions travaillant dans le domaine de l’eau et/ou de l’assainissement chacune la désignation d’un point focal afin de poursuivre en équipe la suite de la recherche qui concerne spécifiquement maintenant l’établissement du Guide pour l’introduction des technologies HAEP (GTI).  La rencontre de ce mardi 19 mars 2013 est la première des points focaux Burkinabé. Cette rencontre qui a vu la participation de quatre institutions notamment EAA, DGRE, DIEE ; IRC-BF et WaterAid a servi de cadre d’échanges sur un planning national de travail. Mais avant d’y arriver, les participants ont d’abord fait un rappel sur l’état d’avancement du processus des travaux du projet de recherche. Au départ du projet de recherche, chacun des trois pays d’expérimentation a choisi six(06) technologies pratiquées chez lui. Ces différentes technologies d’Hygiène, d’assainissement et d’eau potable ont été toutes évaluées par le TAF pour voir leur durabilité et applicabilité sur diverses dimensions dans les trois pays distinctement. Une étape de base nécessaire dans le processus est donc déjà fait pour laisser la place à la phase de l’élaboration du Guide d’Introduction des Technologies(GTI) qui favorise la capacité à mettre de nouvelles technologies appropriées à l’échelle de manière efficace. Selon Wozuamé Kossi, de WaterAid/Burkina, « tout se passe jusqu’à présent dans le cours normal des prévisions. » Des soucis s’il ya, il répond : « non, pas de soucis majeurs, parce que nous pensons que d’ici là on peut finaliser l’engagement qu’on a eu par rapport à ce projet. Nous avons trouvé l’Organisation qui va héberger le projet, donc la seul chose qu’on peut dire souci c’est comment assurer que cette organisation puisse porter de façon durable cet outil-là, que l’institutionnel tel la DGRE, la DGAEUE, puisse s’approprier ce produit-là ». A ce titre, le TAAF a déjà été également présenté à la direction de suivi évaluation du PN-AEPA composé de la DGRE et la DGAEUE.

Selon le calendrier de travail adopté lors de cet atelier pour la suite des travaux de l’équipe nationale, tout doit prendre fin d’ici au mois de mai. La fin sera marquée par une formation d’au moins trois(03) jours au Burkina en juin avec le SKAT, un bureau d’étude suisse.

About valérie

Nous sommes l'autre moitié du ciel
This entry was posted in Burkina Faso, Technology Introduction Process Guide. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s